Comment le C O A C H I N G peut améliorer la Qualité de Vie au Travail (QVT*) et prévenir les Risques Psycho Sociaux (RPS*).

1
Mutatio-slider5
3

La qualité de vie au travail,

une notion récente ? Oui et non.
Elle trouve sa source dans la littérature anglo-saxonne (on parle de “Quality of working life”) à la fin des années 70, mais elle se popularise en France à partir des années 2010 et les négociations entre partenaires sociaux.

L’ANI de 2013 puis la loi Rebsamen sur le dialogue social (2015) donnent un cadre légal à la notion et propulsent la QVT dans le vocabulaire des entreprises, où elle vient progressivement se substituer à la notion de risques psycho-sociaux (RPS).

Installer le bien-être dans l’entreprise, par 5 points sur 7 :

  • Les relations aux collègues
  • Les relations à la hiérarchie
  • La relation à l’organisation
  • L’articulation vie Pro vie Perso
  • L’équilibre personnel
4

1 - Les relations aux collègues et à la hiérarchie

Souvent jugées superficielles ou de surface, les relations de travail sont en fait primordiales. C’est une valeur refuge quand une personne va mal.

Le “soutien social” est d’ailleurs reconnu comme l’un des trois facteurs majeurs dont dépend la santé du travailleur, aux côtés de la demande psychologique et de la latitude décisionnelle.

D’autre part, en grande majorité, la systémie professionnelle rejoue la systémie familiale.

Lorsqu’elle a contenu des conflits, des incompréhensions, des empêchements d’expression, des abus, des jalousies, des trahisons, cela a créé des émotions négatives profondes, qui peuvent ressurgir face à un collègue, un manager, un dirigeant, sans prendre conscience que l’origine est ailleurs du fait vécu en entreprise.

Le coach conduit alors le coaché à travailler sur sa systémie familiale, et à conscientiser et transformer les émotions négatives en fonction de situations récurrentes, de personnalités particulières, et l’amène a avoir une vision de la perception de l’autre modifiée.

Ne pas oublier que dans tout conflit, nous avons notre part de responsabilité. Ghandi disait : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde… »

2 - La relation à l'organisation

C’est la manière dont on se positionne par rapport aux valeurs véhiculées par son organisation et à sa mission générale.

 

Par le travail de coaching, nous travaillons les valeurs du coaché, pour trouver en quoi elles peuvent être compatibles avec celles de l’entreprise.

Les valeurs font partie de qui nous sommes, il s’agit de notre échelle de valeurs, pour décider, apprécier, se mettre en marche… et si on ne les connait pas, on peut être perdu face à nos propres décisions et suivre celles de notre organisation. Le coaching permet également de trouver un sens à sa vie et son travail.

3 - L'articulation vie pro vie perso

Les observatoires sur les temps de vie et les études sur les conditions de travail le confirment : l’équilibre vie pro / vie perso joue un rôle majeur sur le bien-être au travail.

La responsabilité personnelle de chacun est à travailler avec le coach (savoir identifier ses priorités, apprendre à déconnecter, refuser le présentéisme, savoir dire NON, gérer l’urgent et l’important etc.). Un travail personnel sur ses propres besoins est très efficace sur cet angle de travail également.

4 - L'équilibre personnel

Une politique de Qualité de vie au Travail doit tenir compte de la situation personnelle chacun, tout en respectant l’intimité nécessaire.

 

Pour des personnalités timides, réservées, au contraire trop présentes voir harceleuses, le coach mène le coaché à une meilleure connaissance de soi pour trouver un équilibre dans l’entreprise face à sa mission et son environnement. Des exercices d’ancrages peuvent aider à surpasser ses craintes, et mieux vivre sa fonction.

6

Le coaching permet :

D’améliorer  l’autonomie, la prise de recul, de décision, la gestion du temps, des priorités, faire des choix.

Prévenir le burn-out, l’anxiété, le harcèlement.

Développer la communication avec les équipes, les clients, les relations internes et externes, l’assertivité. 

Accompagner les salariés vers une adhésion à la culture de l’entreprise, à s’impliquer, à retrouver la motivation, les responsabiliser, à améliorer l’équilibre vie privée/professionnelle.

Pour retrouver confiance, estime de soi, motivation, du sens, de la prise de recul, travailler la gestion de ses émotions et de ses relations.

 

Coaching et Risques Psycho-Sociaux* (RPS)​

Les risques psychosociaux sont souvent imbriqués. Ils ont des origines communes (surcharge de travail, manque de clarté dans le partage des tâches, modes de management…). Ces risques peuvent interagir entre eux : ainsi le stress au travail peut favoriser l’apparition de violences entre les salariés qui, à leur tour, augmentent le stress dans l’entreprise.

Comme l’impose la réglementation, les risques psychosociaux doivent être pris en compte au même titre que les autres risques professionnels. Il est nécessaire de les évaluer, de planifier des mesures de prévention adaptées et de donner la priorité aux mesures collectives susceptibles d’éviter les risques le plus en amont possible.

Intensité et temps de travail

Cette première catégorie comprend les notions d’« exigences psychologiques »

Les exigences émotionnelles

sont liées à la nécessité de maîtriser ses propres émotions, de les cacher ou de les simuler.

Le coaching permet de déterminer quels sont ses propres besoins pour être en capacité d’exercer sa mission en respectant ses propres exigences.

Savoir les exprimer, puis les mettre en place, est encore un autre travail à réaliser.

Manque d’autonomie

L’autonomie au travail désigne la possibilité d’être acteur dans son travail.

Par l’augmentation de l’estime de soi, l’affirmation de soi et la confiance en soi, le coaching accompagne vers cette autonomie.

Conflits de valeurs

Les conflits de valeurs renvoient à l’ensemble des conflits intrapsychiques consécutifs à la distorsion entre ce qui est exigé au travail et les valeurs professionnelles, sociales ou personnelles des salariés.

Comme pour la QVT la connaissance de ses propres valeurs accompagne à comprendre et adhérer aux valeurs de l’entreprise, ou prendre conscience de la discordance.

L’insécurité de la situation de travail

comprend à la fois l’insécurité socio-économique (peur de perdre son emploi, non maintien du niveau de salaire, contrat de travail précaire) et le risque de changement non maîtrisé de la tâche et des conditions de travail (restructurations, incertitude sur l’avenir de son métier…).

Nous travaillerons ici la confiance et les besoins, et pouvons lever les peurs et les croyances freinantes qui empêchent d’avancer.

LE COACHING PERMET :

Améliorer l’efficacité, Réduire le stress, Développer les rapports humains

 

La méthodologie du coaching en entreprise :

  • Premier entretien avec l(a)e coaché(e) de l’entreprise (ou l(a)e dirigeant(e) .
  • Second entretien tripartite avec l’entreprise (pour les managers) le coaché et Mutatio-Coach pour définir ensemble les objectifs clairs de changement.
  • Vous recevrez ensuite un devis avec un programme de travail détaillé, validé par une convention de coaching si vous l’acceptez.
  • 4 à 10 séances de coaching (en présentiel, au téléphone ou en Visio selon les outils utilisés) : durée de 2 heures, toutes les 2 semaines.
  • Session de fin : entretien et compte-rendu écrit de synthèse sur l’état de l’objectif du coaché.

Venez échanger sur le stand D02 lors du salon Eluceo Lyon,
dans notre espace QVT

Article rédigé par Angélique Lavoine, coach certifiée et praticienne certifiée grâce à des informations collectées dans les dossiers ci-dessous.

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) est un organisme français qui a pour mission de coordonner les actions en faveur de la santé et la sécurité de l’homme au travail.

Retrouvez ce dossier sur le site de l’INRS www.inrs.fr